Aller au contenu principal

Exposition virtuelle - Ports d'exil, ports d'attache

Exposition virtuelle - Ports d'exil, ports d'attache

Ports d'Exil, Ports d'Attache

Destinées juives pendant la Seconde guerre mondiale

Rouen, Marseille, Montréal, trois villes portuaires qui se sont construites sur les échanges. Leurs collections, amassées au fil du temps, témoignent de ce riche passé, fait de splendeurs, de fastes, de conquêtes. Mais les musées qui les abritent gardent aussi la mémoire des heures sombres, des humbles, pris dans la tourmente de la grande Histoire. Ces destins individuels ne sont pas moins faits de victoires et de défaites, de gloires et de tragédies, plus secrètes celles-là.

Cette exposition virtuelle prend pour cadre la Seconde guerre mondiale. Elle fait ressurgir des archives, photographies, objets, œuvres d’art souvent inédits qui forment, comme les cailloux du Petit Poucet, un chemin. De Normandie en zone occupée, à la Provence en zone libre, nous suivons le sort de citoyens juifs, français ou européens, traqués par l’occupant nazi et ses affidés, ou par le régime de Vichy. Avec au bout du voyage la mort en déportation... ou le salut au Canada, terre d’accueil.

En mettant en commun les collections de ces trois villes, la Fabrique des Savoirs à Elbeuf près de Rouen, et le Musée d’Histoire de Marseille, enfin outre Atlantique, le Musée des beaux-Arts de Montréal et le Musée Holocauste Montréal, il est possible de jeter une lumière crue sur la réalité concrète des loi anti-juives, leur mécanique bureaucratique barbare. Ce sont aussi des témoignages de résilience et d'espoir dans ce long voyage vers l'exil, la reconstruction et la réparation. Ces objets nous parlent d'Alexander, Amalie, Avrum, Max, David, Donna, Edwig, Emilie, Georges, Hugo, Illana, Jacques, Jeannine Louis Pal Sarah, Tola, Victor Wilhem et de tant d’autres. Écoutons leur voix.

Découvrez l'exposition !

Agenda

Inscription Newsletter